Le guide de la cybersécurité pour les petites entreprises

Le guide de la cybersécurité pour les petites entreprises
Le rapport annuel du FBI sur la criminalité sur Internet montre que la cybercriminalité coûte plus de 4,2 milliards de dollars rien qu'en 2020. Il est important de se rappeler que les petites entreprises ne sont pas immunisées aux cyber-menaces. Par conséquent, les entreprises de toutes tailles doivent s'assurer qu'elles font ce qu'elles ont les mesures appropriées pour protéger les données sensibles liées à leurs clients, employés et activités commerciales.

Partager cet article

Table des matières

Évaluation des risques de cybersécurité


Les mesures suivantes sont efficaces pour évaluer le risque de cybersécurité des PME:

  • Déterminer les informations que l’entreprise gère et stocke.
  • Évaluer les priorités de sécurité des différents types d’informations que votre organisation gère et stocke.
  • Vérifier si les cybermenaces peuvent affecter votre entreprise.
  • Identifier les conséquences potentielles de différents types de cyberattaques.
  • Évaluer la probabilité que chaque scénario se produise.
  • Inventorier les ressources de cybersécurité en votre possession.
  • Passer en revue les procédures et les politiques de cybersécurité actuelles.
  • Passer en revue les logiciels, le matériel et les services actuels liés aux efforts de cybersécurité.

Une fois que vous avez évalué les risques de cyberattaques, vous pourrez mieux développer des mesures pour les atténuer.

Conséquences possibles des cyber-attaques


Les effets néfastes possibles des cyber-attaques sur les PME sont :

  • Cela nuit à la réputation de votre entreprise.
  • Dommages sur les ressources informatiques.
  • Intervention dans les processus informatiques.
  • turbulences commerciales ;
  • Perte économique liée à la perte de biens, aux litiges et au contrôle des dommages.

Ces impacts peuvent être bien plus dévastateurs pour les petites entreprises, qui ont souvent peu de ressources pour se redresser.

Les risques de cybersécurité pour les PME


Les cyber-risques et les facteurs de risque sont les mêmes pour les petites et moyennes entreprises que pour les grandes entreprises. Cependant, les plus petites entreprises peuvent avoir moins de ressources à leur disposition pour identifier, prévenir, gérer et se remettre des cyber-menaces.

Types de cyber-risques


Les types de cyber-risques les plus courants pour les petites entreprises sont les suivants :

  • Hameçonnage (Phishing) : l’hameçonnage est une attaque dans laquelle un attaquant malveillant se fait passer pour une entité légitime au sein d’une organisation pour inciter les employés à donner des informations ou les persuader de prendre d’autres mesures.
  • Logiciels malveillants (Malware) : les logiciels malveillants font référence à une variété de logiciels malveillants tels que les rançongiciels, les logiciels espions, les logiciels publicitaires, les enregistreurs de frappe et les chevaux de Troie.
  • Mots de passe faibles : certains mots de passe sont plus faciles à deviner que d’autres. Évitez donc de mettre des informations personnelles simples telles que votre nom et votre date de naissance dans votre mot de passe.
  • Menaces internes : les menaces internes sont des personnes disposant d’un accès interne au sein de votre organisation et utilisable pour mener des cyberattaques.
  • Attaques DDOS : les attaques par déni de service distribué (DDOS) se produisent lorsqu’un attaquant malveillant tente de submerger la capacité d’un site Web à traiter et à stocker des informations via un grand nombre de requêtes.
  • Attaques MITM : Une attaque « man-in-the-middle » (MitM) se produit lorsqu’un attaquant tente d’intercepter ou d’interférer avec une communication ou une transmission.
  • Exploits zero-day : les exploits zero-day sont des attaques dans lesquelles un attaquant identifie et exploite les vulnérabilités du système avant que l’organisation cible n’en prenne connaissance.

Il est important de se rappeler qu’il ne s’agit que de certaines des vulnérabilités les plus courantes. Il existe différentes stratégies de cyberattaques, et ces stratégies évoluent constamment.

Facteurs de risque et événements à haut risque

Les facteurs qui peuvent augmenter le risque de cyberattaques des petites entreprises comprennent :

  • Manque de ressources : le manque de ressources telles que le financement, les ressources humaines et les ressources informatiques peuvent rendre la prévention, la gestion et la réponses aux cyberattaques difficiles pour les petites entreprises.
  • Manque d’informations : si les propriétaires et les employés de l’entreprise ne savent pas ce que sont les menaces de cybersécurité et comment y faire face efficacement, ils ne sont pas prêts à y faire face.
  • Absence de politique de cybersécurité : sans politique de cybersécurité spécifique, il n’existe pas de structure cohérente pour faire face aux menaces.
  • Manque de formation : les ressources d’information et les politiques de cybersécurité sont inefficaces sans une formation supplémentaire pour améliorer les informations données et les procédures.
  • Absence de processus automatisés : en automatisant les fonctions informatiques, vous pouvez réduire le risque d’erreur humaine.
  • Absence de plans de récupération : les entreprises doivent être en mesure de récupérer et de prévenir les brèches de sécurité.
  • Menaces internes : Menaces internes telles que : Par exemple, les employés mécontents ont souvent un accès facile aux données sensibles.
  • Catastrophes naturelles : à l’instar des catastrophes d’origine humaine, les catastrophes naturelles telles que les inondations et les tremblements de terre peuvent affecter les réseaux électriques, le matériel disponible, l’accès aux zones restreintes, etc.

Si votre organisation est confrontée ou est susceptible d’être confrontée à l’un de ces problèmes, il est important de tenir compte de ces informations dans votre stratégie de cybersécurité.

Atténuation du cyber-risque pour les PME


Les options pour atténuer l’impact des cyberattaques sur les petites entreprises sont les suivantes :

  • Formation appropriée pour les employés : en reconnaissant les risques potentiels et en voyant ce qu’il faut faire en cas de besoin, les entreprises peuvent détecter les menaces bien plus rapidement et plus efficacement.
  • Mises à jour logicielles régulières : les mises à jour logicielles incluent souvent des correctifs de cybersécurité qui traitent les menaces et les vulnérabilités nouvellement identifiées.
  • Mises à jour périodiques du matériel : pour que les logiciels de cybersécurité fonctionnent de manière optimale, vous avez besoin d’un système compatible avec des performances et une capacité de stockage suffisantes.
  • Mises à jour régulières des politiques : les menaces de cybersécurité évoluent constamment, tout comme les meilleures pratiques pour y faire face. Par conséquent, votre politique de cybersécurité doit refléter ces changements.
  • Création d’un fichier de sauvegarde : en créant des fichiers de sauvegarde, vous pouvez empêcher la perte permanente d’informations. Les fichiers de sauvegarde peuvent être gérés localement ou via un cloud pour plus de sécurité. Les stratégies de sauvegarde de fichiers sont plus efficaces lorsqu’elles sont hautement automatisées.
  • Tirer parti de services de cybersécurité de qualité : pour certaines entreprises, l’externalisation de la gestion de la cybersécurité est plus attrayante que de la gérer soi-même. Cela vous permet de fournir plus de ressources que vous ne pouvez en gérer ou en fournir autrement.
  • Tirer parti des services de stockage d’informations de haute qualité : l’externalisation du stockage des données est également une option utile pour les organisations qui ne peuvent pas gérer efficacement le stockage sécurisé des données en interne. Le cloud est une option courante car les données sont cryptées et stockées par des tiers, ce qui pose certains obstacles aux attaquants.
  • Mettre en place un système de monitoring/alertes: Plus tôt vous êtes informé d’une faille de sécurité, mieux c’est. À cette fin, un système d’alerte automatisé peut vous alerter plus rapidement des menaces potentielles.

Ces stratégies sont particulièrement importantes pour stocker des informations personnellement identifiables, telles que des informations sur les clients et les employés.

Comment protéger les données personnelles


Les mesures à prendre pour protéger les données sensibles des clients et des employés peuvent comprendre les éléments suivants :

Développer des politiques et des procédures spécifiques liées à la cybersécurité ;

  • Fournir des documents d`information aux employés ;
  • S’assurer que les données sont hautement organisées ;
  • Dispenser une formation de sensibilisation à la cybersécurité ;
  • Utiliser des plateformes sécurisées pour le stockage et la gestion des informations ;
  • Mettre régulièrement à jour les logiciels ;
  • Mettre régulièrement à jour le matériel ;
  • Contrôler l’accès et l’activité sur le réseau ;
  • Restreindre l’accès aux informations sensibles ;
  • Tenir des journaux d’accès ;
  • Avoir une politique détaillée sur l’utilisation de son propre appareil ;
  • Limiter les informations qui sont documentées ;
  • Supprimer les informations de manière sécurisée si nécessaire ;
  • Utiliser des mots de passe sécurisés ;
  • Utiliser l’authentification multifactorielle ;
  • Utiliser des outils de cybersécurité ;
  • Signaler et enquêter immédiatement sur les éventuelles violations de la sécurité.

Il est également important de garder à l’esprit que, selon votre secteur d’activité et les données que vous gérez, vous pouvez être soumis à des réglementations relatives à leur stockage et à leur transfert. Par exemple, le Règlement Général Européen sur la Protection des Données

S'inscrire à notre Newsletter

Recevez des notifications et restez informés !

Lire plus d'articles

Avis Google : pourquoi et comment y répondre
Marketing digital

Avis Google : pourquoi et comment y répondre ?

Les commentaires des clients exprimés par le biais des avis Google sont l’une des sources d’informations les plus importantes qui influencent la perception des consommateurs et l’intention d’achat d’une marque. Il est donc important d’en tenir compte. Répondre aux commentaires des clients, positifs ou négatifs, est le plus grand avantage de l’entreprise alors qu’elle cherche à développer son activité et à attirer de nouveaux prospects.

Lire Plus »
Qu'est ce qu'un VLAN
Informatique

Qu’est ce qu’un VLAN?

Vous avez entendu le mot « VLAN » mais vous ne savez pas ce que c’est? VLAN est l’abréviation de Virtual Local Area Network (réseau local virtuel), et il est utilisé pour segmenter les réseaux locaux selon des méthodes autres que leur emplacement physique. Ces réseaux personnalisés n’ont pas besoin d’être sur le même réseau local et peuvent être isolés en un réseau, puis traités comme une configuration unique plutôt que comme des parties individuelles.

Lire Plus »
Les étapes migration vers le Cloud
Cloud

Les 5 étapes pour la migration vers le Cloud  

Les étapes dépendent de la complexité de l’environnement de l’entreprise ou de l’organisation, et nécessite une série de paliers pour être menées à bien. Ces paliers doivent être vérifiés de manière progressive et sans brûler aucune des étapes.

Lire Plus »

Voulez-vous faire évoluer votre entreprise?

Choisissez une entreprise qui obtiendra des résultats et qui vous parlera avec des mots compréhensibles au lieu de vous noyer sous le vocabulaire compliqué !